Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

echoes.over-blog.com

traduction française de textes anglais; éditoriaux; revue de presse


Youngstown

Publié par Bruce Springsteen; traduction Hervé Le Gall sur 7 Avril 2015, 20:10pm

Catégories : #lyrics, #springsteen, #terrorisme economique, #l'humain quand on a le temps (jamais)

Bâtiment abandonné de la Youngstown Sheet and Tube Company, propriétaire du Haut Fourneau "Jeanette", la "Jenny" de la chanson

Bâtiment abandonné de la Youngstown Sheet and Tube Company, propriétaire du Haut Fourneau "Jeanette", la "Jenny" de la chanson

YOUNGSTOWN

C’est ici, dans le nord de l’Ohio

En mille huit cent trois

Que James et Dean Heaton

Trouvèrent le minerai qui bordait Yellow Creek

Ils construisirent un haut fourneau

Là, le long du rivage

Ils y fabriquèrent les boulets de canon

Qui permirent à l’Union de gagner la Guerre de Sécession

Ici, à Youngstown

Ici, à Youngstown

Jenny, ma douce, je disparais

Ici, ma bien-aimée, à Youngstown

Mon père, il travaillait sur ces fourneaux

Les maintenait à une température plus élevée que celle de l’enfer

À mon retour du Vietnam, j’ai travaillé dur pour devenir soudeur au chalumeau

Un boulot qui conviendrait tout aussi bien au diable lui-même

La coke et le calcaire de taconite

Nourrissaient mes enfants, m’assuraient un salaire

Quant aux cheminées des aciéries, elles se tendent comme les bras de Dieu

Pour atteindre un beau ciel, couleur de suie et d’argile

Ici, à Youngstown

Ici, à Youngstown

Jenny, ma douce, je disparais

Ici, ma bien-aimée, à Youngstown

Mon père trouva un boulot en Ohio, sur les chantiers,

À son retour de la Deuxième Guerre Mondiale

De ces chantiers aujourd’hui il ne reste que de la ferraille, des décombres

Il disait : « Ces gros pontes ont réussi, là où Hitler avait échoué »

Ces aciéries ont construit les tanks, les bombes

Qui ont gagné les guerres de ce pays

Nous avons envoyé nos fils en Corée, au Vietnam

Aujourd’hui on se demande pourquoi ils se faisaient tuer

Ici, à Youngstown

Ici, à Youngstown

Jenny, ma douce, je disparais

Ici, ma bien-aimée, à Youngstown

Depuis la vallée de Monongahela

Jusqu’au la chaîne de collines de Mesabi, et son minerai de fer

En passant par les mines de charbon des Appalaches

C’est toujours la même histoire

Sept cent tonnes de métal par jour

Aujourd’hui, monsieur, vous me dites que le monde change

Maintenant que j’ai fait de vous un homme riche

Assez riche pour oublier mon nom

Et pour oublier Youngstown

Et pour oublier Youngstown

Jenny, ma douce, je disparais

Ici, ma bien-aimée, à Youngstown

À ma mort, je ne veux pas d’une place au paradis

Je n’y ferais pas mon travail correctement

Je prie pour que le diable m ‘emporte

Pour me mettre à ma place, devant la fournaise ardente de l’enfer.

(Bruce Springsteen; 1995)

Le Haut Fourneau "Jeanette"

Le Haut Fourneau "Jeanette"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents